Culture

The Meal International célébré par l’Association Belel Thiely à Nouadhibou

L’association Belel Thiely pour le développement social de Dioudé a célébré, le 22 septembre 2018, à Nouadhibou à l’instar de l’Association Internationale ‘’ Un repas pour notre Avenir ‘’ et ses partenaires dans le monde, la troisième édition de  la journée international du repas intitulé ‘’the Meal International’’. Les deux premières éditions se sont déroulées à Dioudé Walo dans la commune de Bababé, sous la supervision du coordinateur régional Moussa Idy N’Diaye, dans le souci de créer une rencontre entre l’Association et les populations rurales autour du « consommer local ».

Pour cette année, la manifestation a eu lieu au 2ème Robinet chez Seynabou Sall en présence des personnalités de la société civile de Nouadhibou, de notabilités de la ville et des membres de l’Association.

Le staff de l’association, dirigé par son président Ousmane Malal Sy et sa vice présidente Aissata Baidy N’Diaye, a tenu à remercier toute l’assistance avant de rappeler le contexte et les objectifs de la journée du repas International. The Meal International, dira Ousmane Sy, est une initiative de Michel BAUMANN son fondateur à travers une association dénommée ‘’Un repas pour Notre Avenir’’, créée en 1999 et basée à Genève en Suisse. L’objectif est de réunir un grand nombre de personnes, simultanément et en de nombreux endroits de notre planète afin de partager un repas et le but est de développer un réseau international de compétences pour plaider en faveur de l’autonomie alimentaire et du droit d’accès des populations autochtones aux ressources naturelles, terre, eau, forêts et semences.

La responsable des femmes chargées de préparer les mets, MadameSeynabou Sall, dira que les plats présentés ont  été réalisés à base de produits locaux du Fouta. Cette initiative comporte selon elle non seulement des vertus de partage mais aussi celles du consommer sain et de la revalorisation de nos connaissances culinaires et culturelles.

Les femmes, maitrisant parfaitement les recettes culinaires du terroir ont gratifié l’assistance de plats divers et variés à base de céréales, de produits agricoles et de la pêche, allant du Gniri Bouna, à Gniri Niebe dit ‘’prefet’’ en passant par Kodde et Kosam et Larou bedel.

Les recettes des plats présentés ont été concoctées sur la base des produits locaux transformés :

Le Gniri Bouna est fait à base de millet cultivé dans le diéri : après le lavage, le décortiquage, le vannage et le tamisage les morceaux de grains et la farin sont cuits avec du poisson séché. Le plat est agrémenté par l’ajout du beurre de vache  ou « sirmé’’. Le Koddé est fait à base de riz local pilé et réduit en pâte compacte. Il se mange avec du lait caillé sucré. Le gniri niebé est réalisé à partir de niébé épluché, bouilli et réduit en pâte et cuisiné avec des grains de sorgho écrasés. Le Larou est un mets aux vertus médicinales contre le paludisme ou la fièvre. Il est fait à base de mil et de roselles appelé folleré ou bissap.

En scrutant de près tous ces plats, Seynabou Sall dira qu’on y verra les trois piliers de l’économie rurale que nos ancêtres nous ont appris dompter : l’agriculture, l’élevage et la pêche.

Plusieurs invités (société civile, presse, notabilités) ont intervenu pour magnifier l’évenement et indiquer sa portée symbolique. Ils ont tous exprimé leurs prières pour que Belel Thiely puisse avoir encore les moyens de rééditer cette manifestation en l’élargissant à d’autres structures de la société civile et à toutes les composantes sociales de la ville de Nouadhibou pour ainsi donner plus d’impact à l’événement.

meal internatinal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *